Injections
Peelings
Lasers
Nutrition
Mésothérapie
Greffe de cheveux
 
 
Lasers
Epilation Laser

L'épilation laser n'est pas une épilation définitive mais de très longue durée surtout avec les dernières générations de lasers (Diode,Alexandrite…) et lampes flash.(IPL)

Quel en est le principe ?

Les lasers à haute énergie ainsi que les Lampes Flash (IPL)  produisent un faisceau lumineux qui passe à travers la peau pour atteindre la racine du follicule pileux où il est absorbé. L’énergie laser se transforme en chaleur (thermolyse) qui détruit la gaine du poil sans léser la peau environnante. Pendant le traitement, la peau est protégée par un gel à basse température qui entraîne en outre également une diminution de la sensibilité et rend l’épilation quasiment indolore. Une crème anesthésique peut également être utilisée dans les zones les plus sensibles comme la lèvre ou les aisselles.

On compte ainsi pour éliminer les poils indésirables sur :
La lumière pulsée
Le laser alexandrite
Le laser Yag
Le laser diode

 

 

 

L’épilation laser est elle efficace et durable ?

En régle générale l'efficacité est optimale pour les poils noirs sur une peau blanche mais certains lasers (nd-yag) permettent également d'épiler sur des peaux foncées.
En fait l'efficacité de la thermolyse laser du poil dépend d'un certain nombre de facteurs :

• Chaque poil du corps, indépendamment des autres suit un cycle fait d'une phase de croissance (phase anagéne) et d'une phase de repos (phase télogéne). Seul les poils en phase de croissance sont sensibles à la lumière laser. Environ 30% des poils du corps sont en phase de croissance au moment de la séance d'épilation. C'est pourquoi plusieurs séances seront nécessaires pour détruire un grand pourcentage de poils. L'espacement de ces séances sera calqué sur ces cycles qui varient d'une région à l'autre (4 à 8 semaines).

• Les troubles hormonaux liés à la puberté ou à la ménopause, le sexe l'âge, le type de peau claire ou foncée, la couleur du poil, son épaisseur, son axe d'implantation peuvent encore jouer un rôle. En règle générale, les meilleurs résultats sont obtenus sur des poils foncés. Votre médecin lors de votre première visite évaluera les réglages en fonction de ces divers paramètres et réalisera un test s'il le juge nécessaire.

• Les zones comme les épaules, les faces dorsales des cuisses et branches montantes des maxillaires sont parfois résistantes à l'épilation. Il est décrit également des effets paradoxaux dans ces zones où la pousse des poils risque d'être stimulée, un temps et le nombre de séance en sera allongé. C'est pourquoi il est nécessaire dès la première consultation d'effectuer une photographie de la zone à épiler pour apprécier le résultat ultérieur. Les zones comme le visage, les creux axillaires, les seins, le maillot sont des zones qui répondent de façon excellente à l'épilation laser.

 

 

 

Comment se déroule la séance ?

Les poils de la zone à traiter seront ni épilés, ni décolorés, mais rasés 1 à 2 jours avant la séance ou au moment de celle-ci de façon à ce que ce soit la racine du poil qui reçoive le maximum d'énergie.

• Un gel conservé au réfrigérateur à environ 2-3° est alors appliqué sur la zone à traiter pour refroidir et anesthésier la peau.

• Le patient devra porter une protection oculaire pour se protéger de l'intense lumière émise pendant le traitement.

• Les pièces à main utilisées par les Lasers permettent de traiter de grandes surfaces dans un minimum de temps pour le plus grand confort du sujet. Chaque Laser est équipé d'un système de refroidissement qui protége la peau et qui permet de traiter les peaux foncées même durant la saison d'été. La séance peut varier de quelques minutes (lèvre) à un maximum d'une demi-heure pour les plus grandes surfaces. Le patient peut rentrer immédiatement chez lui, la zone traitée présentera une discrète rougeur autour des poils qui ne durera que quelques heures selon la puissance utilisée, et sera combattue par l'application d'une crème apaisante.

Faut il prendre des précautions particulières ?

• Pour le pourtour buccal, si vous souffrez d'un herpès récidivant, un traitement anti-viral en prophylaxie sera nécessaire.

• Si vous êtes halé ou si votre peau est foncée, une crème éclaircissante peut être appliquée trois semaines avant la séance.

• Evitez l'exposition au soleil pendant les semaines qui précèdent et suivent les séances d'épilation pour éviter toute tache.


Votre prise en charge par un médecin, la réalisation d'un test et le suivi de ces précautions vous permettront d'éviter les incidents. Les complications sont exceptionnelles : en cas de brûlures (surdosage, patient qui s'est trop exposé au soleil) celles-ci vont entraîner des taches blanches qui vont disparaître en quelques semaines. Les taches pigmentées persistent plus longtemps. Les cicatrices post brûlure ne doivent pas se voir, elles sont dues à des erreurs techniques. Il n'y a pas de risque d'infection, ni de cicatrice comme parfois avec l'épilation électrique si votre médecin a utilisé les bons réglages.

Combien de séances sont nécessaires et à quel rythme ?

L’extrême variabilité d’un sujet à un autre ne permet pas de fixer à l’avance le nombre et le rythme de séances qui seront nécessaires pour arriver à la disparition prolongée des poils ou à leur transformation en un duvet clair.

Cinq à six séances (parfois 8 à 10 dans certains cas)  séparées par environ 6 semaines seront probablement nécessaires pour arriver à un résultat satisfaisant. Un traitement d’entretien d’une à deux séances par an sera ensuite nécessaire pour maintenir le résultat.

NB : La plupart des mutuelles ne remboursent pas ce type d’intervention considérée comme esthétique. Consultez toutefois la vôtre pour obtenir davantage de précisions. Toutes les informations complémentaires pourront vous être fournies par votre médecin.

 

 
Couperose et varicosités

Couperose-varicositésLa couperose est une affection cutanée chronique et évolutive causant inflammation et rougeur dans le visage. Les joues et le nez sont habituellement les premiers à prendre un teint empourpré, suivis du front et du menton.

La couperose peut toucher toute personne âgée de 20 à 70 ans, mais les adultes de 30 à 50 ans ayant le teint clair et dont la peau a tendance à rougir facilement sont plus souvent affectés.
Les femmes y sont plus sujettes que les hommes mais ces derniers sont plus enclins à développer un rhinophyma, un trouble qui se caractérise par un nez rouge, enflé et bosselé et qui est secondaire à une acné rosacée non traitée. Il nécessite une correction chirurgicale.
Environ 15 % de la population en est affectée.

Les rougeurs du visage : érythrose et couperose peuvent être traitées par des lasers ou des lampes flash. L'amélioration peut nécessiter plusieurs séances.

Après un bilan veineux par échodoppler, le traitement des varicosités des membres inférieurs peut s'effectuer par l'association d'un traitement de sclérose "classique" par injections avec un traitement laser (nd-Yag). Le fait de coupler ces 2 techniques permet de réduire le nombre de séances et d'améliorer le résultat esthétique de façon importante.

 

 

La couperose va évoluer en plusieurs stades:

Stade précoce

* Le visage prend peu à peu un teint rouge, comme s'il était marqué d'un coup de soleil.
Cette rougeur résulte d'un important flot sanguin circulant rapidement à travers les vaisseaux cutanés du visage, ces derniers s'élargissant afin de parvenir à véhiculer adéquatement cet apport de sang.
* Environ la moitié des patients atteints de couperose ont les yeux rouges et secs. L'irritation demeure mineure dans la majorité des cas.
Dans les rares cas où la situation dégénère, mieux vaut intervenir rapidement afin que la vision ne soit pas affectée.
De plus, une inflammation des paupières n'est pas exclue.

Stade intermédiaire

* Avec le temps, la rougeur devient de plus en plus accentuée et persistante. La peau du visage peut également devenir très sèche.
* L'importante circulation sanguine qui s'opère dans les vaisseaux du visage en provoque la dilatation.
Éventuellement, ceux-ci peuvent transparaître à travers la peau, sur les joues notamment. Cette formation de lignes rouges, que l'on désigne par le terme télangiectasie, peut de prime abord être cachée par la rougeur qu'entraîne la circulation sanguine sous-cutanée, mais elle redevient habituellement visible lorsque la rougeur s'estompe.
* De petits boutons rouges et solides (papules) ou remplis de pus (pustules) peuvent apparaître sur le visage.
* Chez certains patients les yeux s'injectent de sang.

Stade avancé

* L'inflammation cutanée s'aggrave davantage.
* Lorsque l'on ne traite pas la couperose, les glandes sébacées du nez peuvent augmenter de volume, formant ainsi des protubérances charnues le faisant paraître plus large. Cet état, appelé rhinophyma, est beaucoup plus commun chez les hommes que chez les femmes.

La couperose se manifeste par différents signes

* rougeur du visage
* Tendance à rougir facilement.
* Petits vaisseaux sanguins apparents sur le nez et les joues.
* Petits boutons rouges et solides ou remplis de pus sur le nez, les joues, le front et le menton.
* Inflammation de ces mêmes parties.
* Yeux secs, rouges et irrités.
* Nez rouge, enflé et recouvert de nodules

 

 

Facteurs pouvant aggraver la couperose

On ne connaît pas la cause de la couperose mais on sait que, chez certaines personnes, divers facteurs peuvent l'aggraver ou favoriser des poussées :

Exposition prolongée au soleil ou à des lampes de bronzage.
Les rayons UVA favorisent la dilatation des vaisseaux sanguins qui, après un certain temps, peut devenir permanente. La chaleur exerce aussi un effet nocif. En dilatant les vaisseaux, elle accentue l'effet des rayons.

Changement brusque de température.
Exposition à des conditions climatiques extrêmes.

Radiothérapie.
En augmentant la température corporelle, elle favorise la dilatation de vaisseaux sanguins.

Hérédité.
Certaines chirurgies, par exemple la rhinoplastie

Prévention

* Éviter de consommer des boissons chaudes, de l'alcool (surtout le vin rouge) et des mets épicés.
* Éviter de s'exposer à des températures excessives et à des vents violents, ainsi que de passer rapidement d'une température chaude à une température froide et vice et versa.
* Éviter les exercices trop intenses.
* Si on a trop chaud, sucer de la glace pour prévenir le rougissement du visage.
* Éviter les saunas et les bains chauds.
* Éviter autant de possible de s'exposer au soleil. Si on le fait, appliquer préalablement une bonne protection solaire été comme hiver.
* Éviter l'application de crèmes qui luttent contre le vieillissement de la peau sur les zones affectées.
* Apprendre à mieux gérer le stress et les émotions fortes.

 

 

 

Traitements médicaux

La couperose est une maladie de toute une vie, mais les différents traitements médicaux disponibles peuvent en supprimer les symptômes, surtout si on y a recours au stade précoce de la maladie. D'où l'importance de consulter tôt. Le cas échéant, la couperose risque de s'aggraver et de causer des ravages permanents au visage.

Le traitement dépend des symptômes. Aucun traitement n'est définitif, mais tous permettent néanmoins de stabiliser la situation voire d'apporter une nette amélioration.

Antibiotiques et Accutane.
Lorsque la couperose résulte d'une acnée rosacée, le médecin peut prescrire un médicament antibiotique topique ou oral. L'Accutane est utilisé seulement dans les cas rebelles d'acnée rosacée.

Électrocoagulation.
Il s'agit d'une technique efficace qui peut nécessiter plusieurs traitements et qui comporte divers inconvénients dont ceux-ci :
douleur au moment du traitement ;
légers saignements, rougeur et formation de petites croûtes, dans les jours qui suivent ;
risque de cicatrices ou d'une dépigmentation permanente de la peau.
Ce traitement ne peut être envisagé durant l'été (risque de formation de tâches brunes) et il est contre-indiqué pour les personnes qui portent un stimulateur cardiaque.

Le laser est plus efficace et moins douloureux :
Le Laser vasculaire à Colorant Pulsé va permettre d'éliminer spécifiquement par photocoagulation ou photothermolyse sélective les petits vaisseaux qui donnent la couleur rouge à la peau, sans affecter les tissus environnants en rendant ainsi ce traitement plus sûr que les méthodes traditionnelles.
Le Laser Néodyme-Yag long pulse est utilisé pour les varicosités bleues.

Pour les autres cas :
Une couperose liée à la grossesse ne requiert aucun traitement puisqu'elle disparaît généralement d'elle-même quelques mois après l'accouchement.
Une couperose liée à une chirurgie au visage peut sensiblement s'atténuer avec le temps. Il est donc conseillé d'attendre 6 mois avant d'entreprendre un traitement.
- La couperose qui affecte les bébés et les jeunes enfants est rarement problématique. Normalement, elle s'estompe au fur et à mesure que la peau de l'enfant s'épaissit, sinon le laser à colorant pulsé peut être recommandé avant que l'enfant grandissant ne soit exposé aux traumatismes psychologiques et physiques que peut provoquer une lésion vasculaire.

Le traitement va consister en des impulsions lumineuses qui vont entraîner des sensations de chaleur, un rougissement ,des ecchymoses ou un oedème temporaires, atténuées par des compresses de glace et une crème immédiatement après la séance.

Le nombre de séances dépend de l'état des vaisseaux, généralement de 1 à 3 séances environ.

 

 

 
Relissage laser

Remodelage-réjuvénation

Les rides sont une manifestation du vieillissement cutané et apparaissent préférentiellement sur les zones exposées aux agressions externes et internes : assauts répétés du vent, du soleil, du froid, de la pollution, de la fatigue, des déséquilibres hormonaux, des contractions musculaires liées aux mouvements du visage, aux mimiques.

La structure de la peau comporte une partie vivante et profonde, le derme qui grâce aux fibres collagène, qu'il contient, donne à la peau sa résistance, sa souplesse et sa densité et grâce à l'acide hyaluronique,substance fondamentale dans laquelle baignent les fibres de collagène et d'élastique, lui confère hydratation, élasticité, tonicité et lissage.

Avec le temps, les constituants du derme se raréfient, le derme devient moins résistant, moins tonique et moins élastique. La peau devient plus fine, plus terne, moins hydratée, moins souple.
Elle marque plus facilement sur ses lignes de faiblesse, devient plus lâche, s'affaisse, se plisse.

Les ridules vont d'abord se former sur le front, au coin des yeux, autour des lèvres.
Elles vont ensuite s'accentuer en sillons plus profonds, les rides, et s'étendre progressivement au reste du visage.
Les crèmes et autres produits anti-âge agissent sur les couches superficielles de la peau.
Pour obtenir une correction cutanée, il faut intervenir au niveau du derme, le reconstruire, restructurer ses constituants, lui redonner sa résistance, son tonus, son élasticité.

Un traitement peut aujourd'hui être adapté selon l'état de la peau, la profondeur, l'étendue et la localisation des rides ainsi que des signes associés.

 

 

 

L'indication de relissage laser doit être posée en présence

de rides dermiques permanentes
ou de rides diffuses
ou de ridules multiples
ou d'un quadrillage cutané
du pourtour des yeux, la lèvre supérieure, le pourtour de la bouche, la région frontale, les joues.

Dans certains cas, un relissage du visage entier peut être proposé.


Les Lasers CO2 ont depuis 20 ans montré leur utilité dans les verrues, les condylomes , les lésions bénignes à lisser et depuis 10 ans sont utilisés dans le domaine du relissage esthétique.

Les Lasers CO2 combinés à l'Erbium dans le même appareil (DermaK) sont apparus depuis 4 ans et permettent d'effectuer un relissage de la peau avec moins de contraintes qu'avec le CO2 seul.
Ils permettent, par le balayage de la zone à traiter, d'abraser les imperfections de la peau, les cicatrices d 'acnée , de varicelle ,les taches rouges, brunes, les rides et les cicatrices.
Ils permettent d'atténuer les signes du vieillissement cutané par un lissage précis des rides et des ridules permettant le renouvellement de l'épiderme et du derme, de relancer la fabrication du collagène naturel et redonner tension et rajeunissement durable à la peau.

Une préparation de la peau, 15 jours avant le laser, sera adaptée à chaque patient.

Des rougeurs de durée variable selon la zone atteinte et le résultat souhaité seront camouflables à partir du 7ème jour par un maquillage le temps de la cicatrisation.

Le Relissage Laser ablatif chez un patient correctement informé est un acte qui permet un contrôle du geste thérapeutique et des résultats qui peuvent être spectaculaires.

En cas de signes modérés, débutants du vieillissement (ridules, pores dilatés, aspect rugueux de la peau, taches), une autre thérapeutique est proposée :
le photorajeunissement


 

 
Les traitements du photorajeunissement

L'aspect général d'une peau qui commence à vieillir est avant tout lié aux effets néfastes et cumulés des expositions solaires répétées :
les rayons UV dénaturent les composants de la peau, notamment le collagène et l'élastine.
Cependant, les facteurs génétiques, intrinsèques, les affections de peau (rosacée..) interviennent aussi.

Depuis quelques années, les signes du vieillissement surviennent chez des personnes de plus en plus jeunes (culture du soleil, pollution..) et chez les patientes plus âgées ayant vraiment abusé du soleil, ces signes sont plus prononcés:

altérations type 1 : rougeurs, hyperpigmentation, lentigines, teint brouillé.
altérations type 2 : pores dilatés, perte d'élasticité, aspect rugueux de la peau, ridules.

Les nouveaux lasers et lumière permettent sans abrasion , en traversant l'épiderme sans l'endommager, de créer une chaleur dans le derme agissant ainsi sur les trois cibles du derme:les microcapillaires, les pigments et l'activation des fibroblastes, cellules génératrices du nouveau collagène naturel.

Ce processus peut être entrepris aussi bien préventivement, dès l'apparition des ridules que sur des rides établies.

Plusieurs séances sont indiquées (cinq en moyenne) séparées d'un mois. Elles vont permettre la stimulation progressive du collagène naturel, laissant l'épiderme intact et permettent la reprise des activités habituelles immédiatement après la séance, sans précaution supplémentaire.
Les différents lasers et lumière concernés sont utilisés alternativement d'une séance à l'autre et l'ordre de leur utilisation se fait en fonction de l'aspect de la peau et du type et profondeur des lésions.

Les premiers résultats sont constatés au bout de 1 à 3 mois avec une amélioration de l'aspect de la peau.
Quand les signes du vieillissement sont avancés, une autre thérapeutique est proposée : le relissage laser .

Les traitements du photorajeunissement

Le photorajeunissement s'obtient grâce aux lasers et lumière intense pulsée dont la longueur d'ondes va correspondre aux cibles concernées : collagène naturel, eau intradermique, lésions pigmentaires ou vasculaires, tous ces constituants s'altérant lors du vieillissement précoce ou non de la peau.

Les lasers sont :

* Néodyme-Yag long pulse
* Laser colorant pulsé
* Erbium sous ablatif

La lumière est

* la Lumière Intense Pulsée ou Lampes Flash
* la Lumière intense pulsée, radiofréquence

Ils permettent un remodelage de la peau du visage et du décolleté sans douleur, ni rougeur gênante et l'amélioration de son tonus ainsi que le comblement progressif des ridules en améliorant l'éclat du teint d'une séance à l'autre.

 

 
 
 
© 2017 www.paris-esthetique.com
Ce site est hébergé par la société celeonet et utilise : Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.